Archive for the 'IARU' Category

Page 4 of 6

[Nouvelles UIRA-R2 160] Rapport spécial de la CMR, numéro deux

[Nouvelles UIRA-R2 160] Rapport spécial de la CMR, numéro deux

2012-02-03

[Nouvelles UIRA-R2 160]] Rapport spécial de la CMR, numéro deux
2012-02-04

Les procédures suivies par l’Union Internationale des
Télécommunications (UIT) avant et pendant une conférence mondiale en
radiocommunications (CMR) sont quelque peu compliquées, mais elles sont
compréhensibles avec un peu de lumière sur la question.

Chaque sujet à l’ordre du jour qui sera discuté à la CMR a été étudié pendant au moins 3 à 4 ans précédant une CMR. Les groupes de travail à l’UIT discutent des questions incluses dans le sujet à l’ordre du jour. Des études de compatibilité, des études de points communs, des expériences, etc, ont lieu au besoin afin que des discussions et des décisions puissent se faire basées sur des faits plutôt que sur des opinions. Dans l’année précédant le début d’une CMR, une importante rencontre appelée réunion préparatoire de conférence (RPC) a lieu. Le rapport RPC rassemble toutes les informations en relation avec chacun des sujets à l’ordre du jour et établit les diverses façons, s’il y en a plus d’une, que le sujet peut être résolu ou décidé. Au moment de la RPC, la plupart des arguments en faveur ou opposés au sujet étudié ont
été discutés en profondeur dans les nombreuses rencontres qui se tiennent en regard des sujets à l’ordre du jour. Quand une administration nationale arrive à une CMR, une décision a généralement déjà été prise par cette administration sur le fait d’être en faveur ou opposée à tout sujet en particulier à l’ordre du jour. Cependant, ce n’est habituellement pas si bien défini. Certaines administrations peuvent être d’accord si certains ajustements ou modifications sont faites sur une ou plusieurs des méthodes proposées pour l’étude du
sujet. En d’autres mots, les discussions et les négociations débutent vraiment dans les touts débuts d’une CMR. Par exemple, l’administration X peut retenir son support ou son opposition à une proposition spécifique jusqu’à ce que d’autres administrations acceptent de soutenir leur position sur d’autres sujets à l’étude pour lesquels elle est elle-même très intéressée.

Au début d’une CMR, chaque sujet à étudier est attribué à un sous-groupe de travail (SGT) pour donner à des administrations et autres parties présentes intéressées l’opportunité de discuter du sujet. C’est à ce moment que la plupart des négociations et des compromis sont faits en vue d’en arriver à un consensus sur la façon de décider d’un sujet. La façon préférée est d’en arriver à un consensus entre les participants au SGT. Très souvent un consensus est obtenu par
toutes les parties en réalisant que le résultat final pourrait très bien être une situation où “chacun est un tout petit peu insatisfait”.

Le déroulement des travaux fait que les données du SGT parviennent au niveau du groupe de travail. Après que le GT ait traité le sujet, celui-ci se déplace au niveau du Comité. Au moment où la question parvient au niveau du Comité, les révisions des travaux accomplis dans les niveaux inférieurs ne sont généralement pas faites. Aussitôt que le sujet à l’ordre du jour parvient au niveau du Comité, il va en séance plénière pour deux lectures. S’il passe à travers les deux lectures, le sujet apparaît dans les Actes finaux de la CMR.

Il y a des occasions où un consensus par TOUTES les parties n’est tout simplement pas possible. Un sujet à l’agenda peut se déplacer du stage SGT au stage du groupe de travail quand la plupart des administrations en sont arrivées à un consensus sur la façon de résoudre la question, mais il y a toujours des administrations qui sont en faveur du “aucun changement” (AUC).

Sujet à l’ordre du jour 1.23. Dans le cas du sujet 1.23, il y a eu un bon niveau d’appui de la part des administrations au niveau SGT pour une attribution secondaire à la radio amateur juste en-dessous de 500 kHz. Cependant, il y a eu une forte résistance à cette attribution par plusieurs administrations basée sur une crainte que les opérations de radio amateur dans cette portion du spectre pourraient causer de l’interférence à des balises non-directionnelles. Le SGT 4C3 (le SGT traitant le sujet 1.23) s’est réuni 12 fois sur une période de 10 jours pour tenter d’en arriver à un consensus sur 1.23. Finalement, un consensus a été atteint sur le sujet par l’ajout d’annotations en relation avec l’attribution qui ont satisfait la plupart des administrations opposées à cette attribution. À la toute fin, il y aura encore une couple d’administrations s’opposant à l’attribution. À la suite de quoi le SGT a monté le sujet au niveau du groupe de travail avec deux options pour satisfaire à la résolution du sujet:

1.) Une attribution secondaire au service radio amateur dans la bande 472-479 kHz avec certaines conditions d’opération détaillées dans les annotations attachées à l’attribution, ou

2.) Aucun changement. (En d’autres mots, aucune attribution radio amateur)

La proposition qui a été approuvée par la plupart des administrations qui appuient l’attribution à la radio amateur se rapporte à une attribution secondaire mondiale au service radio amateur de 472 à 479 kHz avec une puissance limite de 1 watt p.i.r.e., mais avec une disposition pour les administrations pour permettre jusquà 5 watts p.i.r.e. pour des stations situées à plus de 800 km de certains pays qui désirent protéger leur service de radionavigation aéronautique (balises non-directionnelles) contre toute possible interférence. Les annotations proposées donnent aux administrations l’opportunité de se retirer de l’attribution à la radio amateur et/ou augmenter leur service de radionavigation aéronautique au niveau primaire s’ils le désirent. En plus de ces protections pour la radionavigation aéronautique, le service radio amateur doit éviter de causer de l’interférence nuisible au service maritime mobile primaire.

À la réunion du groupe de travail, il n’y a pas eu de changements de positions, alors le sujet a été monté au niveau suivant sur le comité 4 avec les 2 mêmes options. La rencontre du comité 4 se tiendra le mardi 7 février prochain. Je ferai rapport des résultats de ce comité 4, mais en se basant sur les résultats obtenus jusqu’à présent, je suis prudemment optimiste que les radioamateurs auront une nouvelle attribution secondaire à 472-479 kHz.

Sujet à l’ordre du jour 1.15. Un autre sujet qui est surveillé de près par l’UIRA est le sujet 1.15 concernant les radars océanographiques. Une des bandes candidates pour le déploiement des radars océanographiques est 5.250 à 5.275 MHz. Il y a eu plusieurs administrations qui ont donné accès aux radioamateurs à du spectre près de 5 MHz. En fait, une des bandes listée comme future attribution est 5 MHz. Si les radars océanographiques opèrent dans la bande 5.250-5.275 MHz, ceci pourrait porter atteinte à la possibilité des radioamateurs d’obtenir une attribution dans cette région du spectre. Les bandes candidates n’ont pas encore été finalisées à la CMR.

Rod Stafford W6ROD

Secrétaire, IARU

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

[IARU-R2-News 160] Special WRC Report Number Two

[IARU-R2-News 160] Special WRC Report Number Two

2012-02-03

The procedures used by the International Telecommunication Union (ITU) before and during a World Radiocommunication Conference (WRC) seem complicated. They are somewhat complicated but they are understandable with a bit of background.

Each agenda item that will be decided at a WRC has been studied for at least 3 or 4 years leading up to a WRC. ITU Working Parties discuss the issues involved in the agenda item. Compatibility studies, sharing studies, experiments, etc. take place whenever needed so that discussions and decisions can be made based upon facts rather than opinions. Within a year prior to the start of a WRC an important meeting called the Conference Preparatory Meeting (CPM) occurs. The CPM report pulls together all of the information dealing with each of the agenda items and sets forth the various ways, if there is more than one, that an agenda item can be satisfied or decided. By the time of the CPM, most all of the arguments in favor of the agenda item and opposed to the agenda items have been thoroughly discussed in the many meetings that take place regarding each agenda item. When a national administration arrives at the WRC, decisions have generally been made by that administration whether to be in favor or opposed to
any particular agenda items. However, it is usually not that clear cut. Some administrations may be in favor if certain adjustments or modifications are made to one or more of the proposed methods to satisfy the agenda item. In other words, discussions and negotiations really get started during the earlier stages of the WRC. For example, Administration X may withhold support or opposition on a specific proposal until other administrations agree to support Administration X.s position on other agenda items that Administration X is very interested in.

At the beginning of the WRC, each agenda item is assigned to a Sub-Working Group (SWG) to allow interested administrations and other interested attendees the opportunity to discuss the agenda item. This is the stage where most of the negotiations and compromises are made in order to arrive at a consensus as to how to decide the agenda item. The preferred way is to have a consensus by the SWG attendees. Many times the consensus is achieved by all parties realizing that the result may very well turn out to be a situation where "everyone is a little bit unhappy".

The flow of the work is that the output of the SWG goes to the Working Group level. After the WG (WG)level deals with the issue it moves to the Committee level. By the time the issue gets to the Committee level, revisions to the work done at the lower levels is generally not done. Once the agenda item passes the Committee level, it goes to the Plenary for two readings. If it passes the two readings the agenda item appears in the Final Acts of the WRC.

There are also times when a consensus by ALL parties is just not possible. An agenda item can move from the SWG stage to the Working Group stage where most administrations have reached a consensus on how to resolve the issue but there are still some administrations that are in favor of No Change (NOC).

Agenda Item 1.23. In the case of agenda item 1.23, there was a good deal of support among administrations at the SWG level for a secondary allocation to amateur radio just below 500 kHz. However, there was strong resistance by several administrations to the allocation based upon a stated concern that amateur operation in that portion of the spectrum could cause interference to Non-Directional Beacons. SWG 4C3 (the SWG dealing with agenda item 1.23) met 12 times over a period of ten days trying to arrive at a consensus on 1.23. Finally, a consensus was achieved on the issue by adding various footnotes dealing with the allocation that satisfied most of the administrations opposing the allocation. At the end of the day, there were still a couple of administrations opposing the allocation. As a result, the SWG elevated the issue to the Working Group level with 2 options to satisfy the agenda item:

1) a secondary allocation to the amateur service in the band 472-479 kHz with certain operating conditions set forth in footnotes to the allocation, or

2.) No Change (in other words, no amateur allocation).

The proposal that has been agreed to by most administrations that support the amateur allocation calls for a worldwide secondary allocation to the amateur service at 472 to 479 kHz with a power limit of 1 watt e.i.r.p., but with a provision for administrations to permit up to 5 watts e.i.r.p. for stations located more than 800 km from certain countries that wish to protect their aeronautical radionavigation service (non-directional beacons) from any possible interference. Proposed footnotes provide administrations with opportunities to opt out of the amateur allocation and/or to upgrade their aeronautical radionavigation service to primary if they wish to do so. In addition to these protections for aeronautical radionavigation, the amateur service must avoid harmful interference to the primary maritime mobile service.

At the Working Group meeting, there was no shifting of positions so the matter was elevated to the next level to Committee 4 with the same 2 options. The Committee 4 meeting takes place on Tuesday, 7 February. I will report on the results of that Committee 4 meeting but based upon the results thus far, I am cautiously optimistic that the amateurs will have a new secondary allocation at 472-479 kHz.

Agenda Item 1.15. Another agenda item being carefully watched by the IARU is agenda item 1.15 dealing with oceanographic radar. One of the candidate bands for the placement of oceanographic radar is 5.250 to 5.275 MHz. There have been a number of administrations that have granted amateurs access to spectrum around 5 MHz. In fact, one of the bands listed by IARU as a future allocation is 5 MHz. If oceanographic radar is operating in the 5.250-5.275 MHz band, that may impact the ability of the amateurs to obtain an allocation in that area. The candidate bands have not been finalized as yet at the WRC.

Rod Stafford W6ROD

IARU Secretary – Region 2

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

RAC Blog Editor/RAC E-News/Web News Bulletin Editor

Special WRC Report Number One

Special WRC Report Number One

2012-01-29

The International Telecommunication Union ("ITU") World Radiocommunication Conference 2012 (WRC-12) started 23 January 2012 in Geneva, Switzerland. This is the "big show" for spectrum allocation matters and a very important meeting if you are an amateur radio operator anywhere in the world. Every 4 or 5 years a WRC takes place. The last one was in 2007. Approximately 3,000 people will attend WRC-12. These are government officials, telecommunication industry people and others, like the IARU, who have an interest in the use of the radio spectrum. The agenda items discussed during WRC-12 were established at the previous WRC in 2007. In the past 4.5 years there have been many committee meetings within the ITU to try to arrive at solutions that will satisfy each of the agenda items. In the case of some of the agenda items, several possible methods to satisfy the agenda item have been identified. Itis up to the WRC to select the most appropriate method to satisfy the agenda item, that is, to arrive at an worldwide solution to the issue presented in the agenda item.

There are a number of agenda items for WRC-12 that have some impact on amateur radio, immediately or sometime in the future. Each of the agenda items is assigned to a committee and also sub-working groups. Within each of these sub-working groups the agenda items are discussed in detail, the proposals from regional telecommunication organizations are analyzed, and the discussion proceeds toward developing a consensus on the agenda item. It seems to the casual observer to be a slow, tedious process but it works quite well in developing consensus, assuming the parties are at least a little bit flexible in their views.

AI 1.23. The agenda item that has been discussed widely within the amateur community over the last 5 years is agenda item AI 1.23. In 2007, the agenda item was stated as follows: "to consider an allocation of about 15 kHz in parts of the band 415-526.5 kHz to the amateur service on a secondary basis, taking into account the need to protect existing services" There are a number of suggested ways to satisfy this agenda item that are being discussed at the WRC: 1. A secondary allocation of up to 15 kHz to the ARS on a worldwide basis between 472 kHz and 487 kHz. 2. Two non-contiguous worldwide secondary allocations to the ARS at 461-469 kHz and 471-478 kHz, totalling 15 kHz. 3. A CEPT proposal for a worldwide secondary allocation of 8 KHz from 472 to 480 kHz. 4. No change.

  • It appears from the first several days of committee meetings that many of the member states attending the WRC are in favor of granting the amateur radio service an allocation but the details remain to be established. The member states that are in favor of No Change (NOC) have stated that they are primarily concerned with possible interference to Non Direction Beacons that currently operate in the spectrum under consideration. It is still early in the process to determine if the amateur service will succeed in gaining an allocation in this portion of the spectrum.

AI 1.10. This agenda item is as follows: "to examine the frequency allocation requirements with regard to operation of safety systems for ships and ports and associated regulatory provisions, in accordance with Resolution 357 (WRC-07)" This agenda item might have impacted the IARU goal of achieving a secondary allocation under AI 1.23. However, with the dropping of the AI 1.23 Method for an amateur allocation between 493 and 510 kHz, there should no longer be a conflict between maritime service objectives for AI 1.10 and amateur service objectives for AI 1.23.

AI 1.15. This agenda item is as follows: "to consider possible allocations in the range 3-50 MHz to the radiolocation service for oceanographic radar applications, taking into account the results of ITU-R studies, in accordance with Resolution 612" ITU committee meetings leading up to WRC-12 have identified the following bands to be studied under this Agenda Item: 3.5 . 5.5 MHz, 8 . 10 MHz, 12 . 14 MHz, 24 . 30 MHz, 39 . 45 MHz. These have been refined to particular candidate sub-bands including 5.060-5.450 MHz, 13.870-14.000 MHz, 24.000-24.890 MHz and 29.700-30.000 MHz. The IARU position is that oceanographic radar applications are incompatible with the amateur and amateur satellite services in the range 3 to 50 MHz and should not be allocated in bands already allocated to the amateur and amateur satellite service, including 5.250-5.450 MHz in which a growing number of administrations are providing for some access by amateurs on a domestic basis.

Footnotes. At each WRC, there is an agenda item that deals with footnotes contained within the Radio Regulations. Generally, this is a situation where an administration (a country) has "opted out" of the decision of a WRC and therefore creates an exception to the table of frequencies in the Radio Regulations. For example, a country may say that it will not use a certain service in a portion of the spectrum that has been designated for that service by the WRC. Therefore, a footnote is created in the Radio Regulations for that portion of the spectrum indicating a designated use is not available in that country even though it may be available in many other parts of the world. There are a number of examples of footnotes that relate to amateur radio. One of IARU's tasks during each WRC is to try to get administrations to remove their country's name from footnotes that prevent amateurs in that country from using spectrum that is available for amateur radio usage in other countries.

There are other agenda items which the IARU has determined to be a low threat to the amateur radio and the amateur-satellite services but those items will be closely watched by the IARU Team at the WRC-12 to make sure they do not negatively impact amateur radio.

WRC-12 started on Monday, 23 January and will conclude on Friday, 17 February. During this four week period, as the working groups and sub-working groups go through the agenda items I will report any significant developments in subsequent electronic newsletters.

Rod Stafford, W6ROD

Secretary – IARU Region 2

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

RAC Blog Editor/RAC E-News/Web News Bulletin Editor

Rapport spécial de la CMR, numéro un

Rapport spécial de la CMR, numéro un

2012-01-29

La Conférence mondiale des radiocommunications 2012 (CMR-12) de l'Union Internationale des Télécommunications ("UIT") a débuté le 23 janvier 2012 à Genève, Suisse. C'est le "grand spectacle" pour les sujets d'allocations du spectre radio et une très importante rencontre si vous êtes un opérateur radioamateur partout dans le monde. Une CMR à lieu tous les 4 ou 5 ans. La dernière a eu lieu en 2007. Approximativement 3000 personnes assisteront à la CMR-12. Ce sont des représentants gouvernementaux, des gens de l'industrie des télécommunications et d'autres, comme l'UIRA, qui ont un intérêt dans l'utilisation du spectre radio. Les sujets à l'ordre du jour discutés pendant la CMR-12 ont été établis à la précédente CMR en 2007. Pendant les 4,5 dernières années, il y a eu plusieurs rencontres de comités à l'intérieur de l'UIT pour tenter d'arriver à des solutions qui répondront à chaque sujet de l'ordre du jour. Pour ce qui est de certains de ces sujets,
plusieurs méthodes possibles pour répondre aux sujets de l'ordre du jour ont été identifiées. Il est du ressort de la CMR de choisir la méthode la plus appropriée pour répondre à un sujet en particulier, c.-à-d. pour arriver à une solution mondiale sur le sujet à l'ordre du jour.

Il y a plusieurs sujets à l'ordre du jour pour la CMR-12 qui ont un impact sur la radio amateur, immédiatement ou à un certain moment dans le futur. Chacun des sujets sur l'ordre du jour est attribué à un comité et également à des sous-groupes de travail. À l'intérieur de chacun de ces sous-groupes de travail, les sujets à l'ordre du jour sont discutés en détail, les propositions des organisations de télécommunications régionales sont analysées, et la discussion est orientée pour développer un consensus sur le sujet à l'ordre du jour. Il semble pour l'observateur superficiel que c'est un processus lent et fastidieux, mais il fonctionne assez bien pour en arriver à un consensus, en supposant que les parties sont au moins un petit peu flexibles dans leurs points de vue.

AI 1.23. Le sujet à l'ordre du jour qui a été largement discuté à l'intérieur de la communauté radio amateur au cours des derniers 5 ans est le sujet AI 1.23. En 2007, le sujet à l'ordre du jour a été formulé ainsi: "examiner la possibilité d'une attribution de fréquences d'environ 15 kHz dans des sections de la bande 415-526.5 kHz au service radio amateur sur une base secondaire, prenant en considération la nécessité de protéger les services existants". Il existe plusieurs façons suggérées de satisfaire à ce sujet de l'ordre du jour qui sont en discussion à la CMR:
1. Une attribution secondaire jusqu'à 15 kHz au SRA sur une base mondiale entre 472 kHz et 487 khz. 2. Deux attributions secondaires mondiales non contiguës au SRA à 461-469 kHz et 471-478 khz, totalisant 15 kHz. 3. Une proposition du CEPT pour une attribution secondaire mondiale de 8 kHz de 472 à 480 kHz. 4. Aucun changement.

Il semble d'après les premiers jours des rencontres des comités que plusieurs des états membres participant à la CMR sont en faveur d'accorder au service radio amateur une attribution, mais les détails doivent encore être déterminés. Les états membres qui sont en faveur du "aucun changement" (AUC) ont déclaré qu'ils sont surtout préoccupés au sujet d'une possible interférence aux balises non-directionnelles qui opèrent présentement dans le spectre de féquences sous étude. Il est encore trop tôt dans le processus pour déterminer si le service radio amateur réussira à gagner une attribution dans cette portion du spectre.

AI 1.10. Ce sujet à l'ordre du jour se lit ainsi: "pour examiner les besoins d'attributions de fréquences en regard de systèmes de sécurité pour les navires et les ports, et dispositions réglementaires associées, en accord avec la résolution 357 (CMR-07)". Cet sujet de l'ordre du jour peut avoir affecté l'objectif de l'UIRA pour obtenir une attribution secondaire sous AI 1.23. Cependant, avec l'abandon de la méthode d'attribution de AI 1.23 pour une attribution radio amateur entre 493 et 510 kHz, il ne devrait plus y avoir de conflit entre les objectifs des services maritimes pour AI 1.10 et les objectifs du service radio amateur pour AI 1.23.

AI 1.15. Ce sujet à l'ordre du jour se lit ainsi: "pour considérer de possibles attributions dans la gamme de 3-50 MHz au service de radiolocalisation pour des applications de radars océanographiques, prenant en considération les résultats des études UIT-R, en accord avec la résolution 612". Les rencontres de comités de l'UIT menant à la CMR-12 ont identifié les bandes suivantes à être étudiées sous ce sujet à l'ordre du jour: 3.5 . 5.5 MHz, 8 . 10 MHz, 12 . 14 MHz, 24 . 30 MHz, 39 . 45 MHz. Celles-ci ont été affinées à de possibles sous-bandes particulières incluant 5.060-5.450 MHz, 13.870-14.000 MHz, 24.000-24.890 MHz et 29.700-30.000 MHz. La position de l'UIRA est que les applications de radars océanographiques sont incompatibles avec les services radio amateur et les services satellites radio amateur dans la gamme de 3 à 50 Mhz et ne devraient pas être attribuées dans des bandes déjà allouées aux services de radio et de satellites radio amateur, incluant 5.250-5.450 MHz, à laquelle un nombre
grandissant d'administrations donnent un certain accès aux radioamateurs sur une base locale.

Annotations: À chaque CMR, il y a un sujet à l'ordre du jour qui traite des annotations contenues dans les Règlements sur la Radio. Généralement, c'est une situation où une administration (un pays) s'est désengagée d'une décision d'une CMR et dès lors crée une exception au tableau de fréquences dans les Règlements sur la Radio. Par exemple, un pays peut dire qu'il n'utilisera pas un certain service dans une partie du spectre qui leur a été allouée pour ce service par la CMR. Par conséquent, une annotation est inscrite dans les Règlements sur la Radio pour cette portion du spectre indiquant qu'une utilisation désignée n'est pas accessible dans ce pays même si elle peut l'être dans plusieurs autres parties du monde. Il y a nombre d'exemples d'annotations qui se réfèrent à la radio amateur. Une des tâches de l'UIRA pendant chaque CMR est d'essayer d'amener les administrations à enlever le nom de leur pays des annotations qui empêchent les radioamateurs de ce pays d'utiliser des parties du spectre qui sont
disponibles pour usage radio amateur dans d'autres pays.

Il y a d'autres sujets à l'ordre du jour pour lesquels l'UIRA a déterminé qu'ils sont une menace mineure pour les services radio amateur et satellites radio amateur, mais ces sujets seront étroitement surveillés par l'équipe UIRA à la CMR-12 pour s'assurer qu'ils n'auront pas un impact négatif sur la radio amateur.

La CMR-12 a débuté le lundi 23 janvier et se terminera vendredi le 17 février. Pendant cette période de quatre semaines, alors que les groupes de travail et les sous-groupes de travail épluchent les sujets à l'ordre du jour, je ferai rapport de tous les développements significatifs dans des bulletins électroniques subséquents.

Rod Stafford, W6ROD

Secrétaire – IARU Région 2

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

Rédacteur du blogue de RAC/rédacteur des nouvelles en ligne/bulletins de nouvelles web de RAC

[Nouvelles-UIRA-R2 151] En attente d’une nouvelle bande de radio amateur

[Nouvelles-UIRA-R2 151] En attente d'une nouvelle bande de radio amateur

2011-12-28

Ramon Santoyo V. – Secrétaire – UIRA Région 2 rapporte:

Rapport de la CMR-2012 de G3PSM

Du progrès a été réalisé avec une proposition de compromis, article 1.23, rédigée pour prendre en considération les opinions de ceux qui sont pour et contre une attribution de servive radio amateur autour de 500 kHz. Cette proposition suggère un segment de 7 kHz entre 472 et 479 kHz, très proche de la position 472 à 480 kHz du CEPT. Des indices préliminaires montrent que cela serait acceptable pour plusieurs administrations et organisations régionales. Cependant, différentes rencontres doivent se tenir pour qu'elle soit formellement acceptée

Afin de peaufiner l'ébauche de proposition pour la prochaine rencontre du sous-groupe de travail, une réunion du groupe d'avant-projets sera tenue pendant le weekend. Au moment d'écrire ces lignes, les partisans du AUC (aucun changement) maintiennent fermement leurs positions.

Il ne reste plus que 3 semaines!

Source: Radio Society of Great Britain – Colin Thomas G3PSM

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

Rédacteur du blogue de RAC/rédacteur des nouvelles en ligne/bulletins de nouvelles web de RAC

[IARU-R2-News 151] Looking for a new amateur radio band

[IARU-R2-News 151] Looking for a new amateur radio band

2012-01-28

Ramon Santoyo V. – Secretary – IARU Region 2 wrote:

WRC-2012 report from G3PSM.

Progress was made with a compromise proposal on agenda item 1.23, drafted to take into consideration the views of those for and those against an amateur service allocation around 500kHz. This proposal suggests a 7kHz segment between 472-479kHz, very close to the CEPT position of 472-480kHz. Initial indications are that this could be acceptable to many administrations and regional organisations. However, various meetings need to take place to have these formally accepted.

In order to tidy up the draft for the next meeting of the sub working group, a weekend meeting of the drafting group will be held. At the time of writing the NOC No Change advocates steadfastly maintain their positions.

Only 3 weeks left!

Source: Radio Society of Great Britain – Colin Thomas G3PSM

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

RAC Blog Editor/RAC E-News/Web News Bulletin Editor

Événements à venir – Novembre 2011.

Événements à venir – Novembre 2011.

2011-10-30

Station pour événement spécial VA3AAR: 150e anniversaire de la naissance du Dr. James Naismith, natif d’Almonte, inventeur du basketball.

Commandité par le Almonte Amateur Radio Club Inc. avec la Dr. James Naismith Basketball Foundation et la Mississippi Valley Conservation Authority.

Date: Dimanche le 6 novembre 2011, opération 24 heures de 0000-2359 TUC (8:00 p.m. le 5 novembre à 8:00 p.m. le 6 novembre, heures de l’est)

Endroit: Moulin de Kintail, Almonte, Ontario, Canada, latitude 45.244339 N, longitude 76.258062 O, FN15vf, UIT 4, CQ 4

Description: Événement spécial: VA3AAR célébrant le 150e anniversaire de la naissance du Dr. James Naismith, natif d’Almonte, pour honorer la mémoire de l’inventeur du basketball, au moulin de Kintail près de son lieu de naissance. Fréquences: 20 m 14150 kHz ± 5 kHz, 40 m 7250 kHz ± 5 kHz, 80 m près de 3755 kHz. (Fréquences sujettes à changements si déjà utilisées par d’autres stations).

Carte QSL commémorative spéciale: Pour notre exposition publique pour la nouvelle année, s.v.p. expédier vos cartes QSL directement à: VE3NCE, B.P. 1644, Almonte, Ontario, K0A 1A0, Canada.

Pour plus d’information au sujet des canaux de communication THF et D-STAR allez au site web du AARC Inc.:

http://www.almontearclub.ca.

Contact courriel, Rob Webb VE3UIX, président du AARC Inc.: ve3uix@almontearclub.ca

=================================

Sujet: GlobalSET, novembre 2011

Bonjour,

Nous vous faisons parvenir l’information à propos du GlobalSET de novembre 2011.

Les stations QG de toutes les sociétés membres de l’UIRA R2 et les stations des groupes de communications d’urgence sont invitées par l’UIRA R1 à participer au prochain test de simulation d’urgence mondial. Il est prévu pour samedi le 12 novembre 2011, de 11'00 à 15'00 heure locale.

YV5RNE sera la station QG de la région 2 sur les fréquences CoA de l’UIRA R2.

S.V.P. suivre le lien suivant'

http://www.iaru-r1.org/index.php?option=com_content&view=article&id=873&globalset-rules-12-november-2011&catid=57Ŧglobalset&Itemid=165

73

Cesar Pio Santos, HR2P

Coordinateur des urgences UIRA R2

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

Upcoming Events – November,2011.

Upcoming Events – November,2011. .

2011-10-30

Special Event Station VA3AAR: 150th Birth Anniversary of Dr. James Naismith, Almonte Native, Inventor of Basketball

Sponsored by the Almonte Amateur Radio Club Inc. with the Dr. James Naismith Basketball Foundation and the Mississippi Valley Conservation Authority

Date: Sunday, November 6, 2011, 24 hour operation 0000-2359 UTC (8:00 p.m. Eastern November 5 to 8:00 p.m. Eastern November 6)

Place: Mill of Kintail, Almonte, Ontario, Canada, Latitude 45.244339 N, Longitude 76.258062 W, FN 15vf, ITU 4, CQ 4

Description: Special Event: VA3AAR celebrating the 150th anniversary of the birth of Dr. James Naismith, Almonte native, to honour the inventor of basketball at the Mill of Kintail near his birthplace. Frequencies: 20 m 14150 kHz ± 5 kHz, 40 m 7250 kHz ± 5 kHz, 80 m near 3755 kHz. (Frequencies subject to adjustment if already in use by other stations).

Special Commemorative QSL: For our public display in the new year, please QSL direct to VE3NCE, P.O. Box 1644, Almonte, Ontario, K0A 1A0, Canada.

For more information regarding VHF and D-STAR contact channels go to: AARC Inc. website:

http://www.almontearclub.ca.

Email contact Rob Webb VE3UIX, AARC Inc. President, : ve3uix@almontearclub.ca

=================================

Subject: GlobalSET November 2011

Hi

We are sending to you the information about GlobalSET November 2011.

HQ- Stations of all IARU R2 Member Societies and stations of Emergency Communications Groups are invited by IARU R1 to participate in the next Global Simulated Emergency Test. It is scheduled on Saturday, November 12th, 2011, from 11:00 to 15:00 Local Time.

YV5RNE will be HQ-Region 2 Station on the IARU R2 CoA’s frequencies.

See http://www.iaru-r1.org/index.php?option=com_content&view=article&id=873&globalset-rules-12-november-2011&catid=57Ŧglobalset&Itemid=165

73

Cesar Pio Santos, HR2P

EMCOR IARU R2

Concours UIRA 2011

Concours UIRA 2011

Aux sociétés de l’UIRA région 2:

Le weekend prochain, les 9 et 10 juillet, aura lieu la version 2011 du
championnat HF mondial de l’UIRA.

L’objectif de ce concours BLU et CW est de contacter autant d’autres
radioamateurs que possible, spécialement des stations HQ membres de
sociétés de l’UIRA, partout autour du globe, en utilisant les bandes de
160, 80, 40, 20, 15 et 10 mètres. Il est ouvert à tous les
radioamateurs du monde entier.

Nous invitons toutes les sociétés membres de l’UIRA à y participer
activement avec leurs stations HQ.

Les règlements pour le concours de cette année peuvent être consultés
ici:

http://www.arrl.org/iaru-hf-championship

73

Ramon Santoyo V. XE1KK
Secrétaire – UIRA Région 2

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

IARU HF World Championship 2011

IARU HF World Championship 2011

To IARU Region 2 Member Societies:

The coming weekend, July 9th and 10th, the 2011 version of the IARU HF World Championship will take place.

The objective of this SSB and CW contest is to contact as many other amateurs, especially IARU member society HQ stations, around the world using the 160, 80, 40, 20, 15 and 10 meter bands. It is open to all radio amateurs around the world.

We invite IARU member societies to actively participate with their HQ stations.

The rules for this year’s contest can found here: http://www.arrl.org/iaru-hf-championship

73

Ramon Santoyo V. XE1KK
Secretary – IARU Region 2