Archive for the 'ITU' Category

RAC Bulletin 2013-031E – Radio Amateurs of Canada Supports Dr. Bruce Gracie as Canada’s nomination for Deputy Secretary-General of the International Telecommunication Union

RAC Bulletin 2013-031E – Radio Amateurs of Canada Supports Dr. Bruce Gracie as Canada's nomination for Deputy Secretary-General of the International Telecommunication Union

2013-10-17

The Radio Amateurs of Canada is pleased to announce that your national society will be supporting the nomination of Dr. Bruce Gracie to the position of Deputy Secretary-General of the International Telecommunication Union (ITU). The Government of Canada has announced its intention to nominate Dr. Gracie for the position which will be voted on by member nations in October of 2014 in Busan, Republic of Korea. We received word of this by way of a letter from the Deputy Minister of Industry Canada, John Knubley, to the President of Radio Amateurs of Canada.

Dr. Gracie is the current Chairman of ITU-T Telecommunications Standardization Advisory Group. Having completed a Ph.D. in 1976 and he has worked in a variety of capacities in the Canadian federal government responsible for telecommunications and information technology matters. His recent duties included chairmanships of various government/industry committees focused on the preparations for ITU conferences and assemblies (such as the 2012 World Telecommunication Standardization Assembly, 2012 Radiocommunication Assembly, and the 2012 World Radicommunication Conference). Among his other recent responsibilities at ITU were the following: Chairman of the Finance and Administration Committee at the 2002 Plenipotentiary Conference, Chairman of the 2006 Council, Chairman of the Radiocommunication Advisory Group from 2000 to 2007, Chairman of the 2007 Radiocommunication Assembly, and Chairman of the Administration and Management Committee at the 2010 Plenipotentiary Conference. His current responsibilities
include serving as ITU Councillor for Canada, as well as Chairman of the Council Working Group on Financial and Human Resources and Chairman of the Telecommunication Standardization Advisory Group (TSAG).

RAC intends to communicate with our fellow societies in the International Amateur Radio Union (IARU) in order to encourage them to influence their government to support Canada's nomination.

Geoff Bawden, VE4BAW

President and Chair RAC

**—–**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

RAC Blog Editor/RAC E-News/Web News Bulletin Editor

Bulletin de RAC 2013-031F – Radio Amateurs du Canada appuie la nomination du Dr. Bruce Gracie en tant qu’adjoint au sécrétaire-général de l’union internationale des télécommunications.

Bulletin de RAC 2013-031F – Radio Amateurs du Canada appuie la nomination du Dr. Bruce Gracie en tant qu'adjoint au sécrétaire-général de l'union internationale des télécommunications.

2013-10-17

Radio Amateurs du Canada a le plaisir d'annoncer que votre société nationale appuiera la nomination du Dr. Bruce Gracie au poste d'adjoint au secrétaire-général de l'union internationale des télécommunications (UIT). Le gouvernement du Canada a annoncé son intention de nommer le Dr. Gracie pour le poste qui sera mis en nomination par les nations membres en octobre 2014 à Busan, république de Corée. Nous avons reçu cette information par le biais d'une lettre de l'adjoint du ministre d'Industrie Canada, John Knubley, au président de Radio Amateurs du Canada.

Le Dr. Gracie est l'actuel président du groupe consultatif sur la standardisation des télécommunications de l'UIT-T. Il a complété un PhD en 1976 et il a travaillé dans une variété de secteurs du gouvernement fédéral canadien responsables pour des sujets reliés aux télécommunications et aux technologies de l'information. Ses récentes responsabilités incluaient la présidence de divers comités du gouvernement et de l'industrie centrés sur la préparation de conférences et assemblées de l'UIT (telles que l'assemblée mondiale de standardisation des télécommunications de 2012, l'assemblée des radiocommunications de 2012, et la conférence mondiale des radiocommunications de 2012). Parmi ses autres récentes responsabilités à l'UIT sont les suivantes: président du comité des finances et administration à la conférence plénipotentiaire de 2002, président du
conseil de 2006, président du groupe consultatif des radiocommunications de 2000 à 2007, président de l'assemblée des radiocommunications de 2007, et président du comité d'administration et de gestion à la conférence plénipotentiaire de 2010. Ses responsabilités actuelles incluent agissant en tant conseiller de l'UIT pour le Canada, et également en tant que président du groupe de travail du conseil sur les finances et les ressources humaines, et président du groupe consultatif de la standardisation des télécommunications (TSAG).

RAC a l'intention de communiquer avec nos sociétés soeurs dans l'union
internationale de la radio amateur (UIRA) afin de les inciter à influencer leur gouvernement pour appuyer la nomination du Canada.

Geoff Bawden, VE4BAW

Président, Radio Amateurs du Canada

**—–**

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

Rédacteur du blogue de RAC/rédacteur des nouvelles en ligne/bulletins de nouvelles web de RAC

IARU Bulletin 2013-05-29

IARU Bulletin 2013-05-29

2013-06-01

Source: IARU Electronic Newsletter 29 May 2013 #1321

In a recent teleconference, the IARU Administrative Council authorized the distribution of a paper which sets forth the IARU positions on the agenda items that will be considered during the World Radiocommunication Conference in 2015. The agenda items that impact amateur radio and amateur-satellite services including the IARU position on each of those agenda items are set out below:

This is a summary of IARU agenda items on the upcoming WRC-15 conference

  • Agenda Item 1.1 – "to consider additional spectrum allocations to the mobile service on a primary basis and identification of additional frequency bands for International Mobile Telecommunications (IMT) and related regulatory provisions, to facilitate the development of terrestrial mobile broadband applications, in accordance with Resolution 233 (WRC-12)"
  • Agenda Item 1.4 – "to consider possible new allocation to the amateur service on a secondary basis within the band 5 250 – 5 450 kHz in accordance with Resolution 649 (WRC-12)"
  • Agenda Item 1.6.1 – "(to consider possible additional primary allocations) to the fixed-satellite service (Earth-to space and space-to-Earth) of 250 MHz in the range between 10 GHz and 17 GHz in Region 1"
  • Agenda Item 1.10 – "to consider spectrum requirements and possible additional spectrum allocations for the mobile-satellite service in the Earth-to-space and space-to-Earth directions, including the satellite component for broadband applications, including International Mobile Telecommunications (IMT), within the frequency range from 22 GHz to 26 GHz, in accordance with Resolution 234 (WRC-12)"
  • Agenda Item 1.12 – "to consider an extension of the current worldwide allocation to the Earth exploration-satellite (active) service in the frequency band 9 300 – 9 900 MHz by up to 600 MHz with the frequency bands 8 700 – 9 300 MHz and/or 9 900 – 10 500 MHz, in accordance with Resolution 652 (WRC-12)"
  • Agenda Item 1.18 – "to consider a primary allocation to the radiolocation service for automotive applications in the 77.5 – 78.0 GHz frequency band in accordance with Resolution 654 (WRC-12)" and
  • Agenda Item 8 – "to consider and take appropriate action on requests from administrations to delete their country footnotes or to have their country name deleted from footnotes, if no longer required, taking into account Resolution 26 (Rev.WRC-07)"
  • Agenda Item 9.1.8 – Regulatory aspects for nanosatellites and picosatellites (Resolution 757 (WRC-12)) – Resolution 757 calls for the results of studies of the procedures for notifying space networks that presently apply to nanosatellites and picosatellites to be reported to WRC-15. Because of the possible implications of these studies for the amateur and amateur-satellite services, the IARU is following the progress of these studies attentively. Nanosatellites and picosatellites that are properly licensed in the amateur-satellite service and are operated consistent with the purposes of the amateur and amateur-satellite services as defined in Nos. 1.56 and 1.57 may utilize the provisions of Resolution 642.

———–

All IARU member-societies are encouraged to meet with their telecommunication authorities to discuss the WRC-15 Agenda Items and to gain support from their telecom authorities for the IARU positions.

[Via Goerge Gorsline, VE3YV – International Affairs Officer/IARU Liason]

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

RAC Blog Editor/RAC E-News/Web News Bulletin Editor

Bulletin de l’UIRA (IARU) 2013-05-29

Bulletin de l’UIRA (IARU) 2013-05-29

2013-06-01

Source: Bulletin électronique de l’UIRA, 29 mai 2013, #1321

Dans une récente téléconférence, le conseil administratif de l'UIRA a autorisé la distribution d7#039;un document qui met de l7#039;avant les points de vue de l7#039;UIRA sur les points à l7#039;ordre du jour qui seront considérés pendant la conférence mondiale des radiocommunications en 2015.

Les points à l'ordre du jour qui affectent les services de la radio amateur et des satellites de radio amateur, incluant les positions de l'UIRA sur chacun de ces points à l'ordre du jour, sont présentés ci-après:

Ceci est un résumé des points à l'ordre du jour de l'UIRA à la prochaine CMR-15.

  • Point de l'ordre du jour 1.1 . "Pour considérer du spectre additionnel pour le service mobile sur une base primaire et l'identification de bandes de fréquences additionnelles pour les communications mobiles internationales (CMI) et clauses réglementaires reliées, pour faciliter le développement d'applications mobiles terrestres à larges bandes, en accord avec la résolution 233 (CMR-12)"
  • Point à l'ordre du jour 1.4 . "Pour considérer une possible nouvelle attribution au service de radio amateur sur une base secondaire à l'intérieur de la bande 5250 – 5450 kHz en accord avec la résolution 649 (CMR-12)
  • Point à l'ordre du jour 1.6.1 . "Pour considérer de possibles attributions primaires additionnelles au service satellite fixe (Terre à espace et espace à Terre) de 250 MHz dans la gamme entre 10 GHz et 17 GHz dans la Région 1"
  • Point à l'ordre du jour 1.10 . "Pour considérer les besoins du spectre et de possibles attributions additionnelles de spectre pour le service mobile satellite dans les directions Terre à espace et espace à Terre, incluant la composante satellite pour des applications à larges bandes, incluant les télécommunications mobiles internationales (TMI), à l'intérieur de la gamme de fréquences de 22 GHz à 26 GHz, en accord avec la résolution 234 (CMR-12)"
  • Point à l'ordre du jour 1.12 . "Pour considérer une extension de l'attibution mondiale actuelle au service (actif) de satellite d'exploration de la Terre dans la gamme de fréquences 9300 – 9900 MHz jusqu'à 600 MHz, pour des gammes de fréquences 8700 – 9300 MHz et/ou 9900 – 10500 MHz, en accord avec la résolution 652 (CMR-12)"
  • Point à l'ordre du jour 1.18 . "Pour considérer une attribution primaire au service des radiolocalisation pour des applications automobile dans la gamme de fréquences 77,5 – 78 GHz en accord avec la résolution 654 (CMR-12)"
  • Point à l'ordre du jour 8 . "Pour considérer et prendre action appropriée au sujet des requêtes des administrations pour éliminer les notes restrictives de leur pays ou pour faire enlever le nom de leur pays de ces notes, si plus requises, en prenant en considération la résolution 26 (CMR-07 rév.)"
  • Point à l'ordre du jour 9.1.8 . Les aspects réglementaires pour les nanosatellites et les picosatellites (résolution 757 (CMR-12)) – La résolution 757 demande que les résultats des études du processus pour aviser les réseaux spatiaux qui s'appliquent présentement aux nanosatellites et picosatellites soient reportés au CMR-15. À cause des répercussions possibles de ces études sur les services de la radio amateur et des satellites de radio amateur, l'UIRA suit la progression de ces études attentivement. Les nanosatellites et picosatellites qui sont correctement licenciés dans le service de satellites de radio amateur et qui sont opérés en accord avec les objectifs des services de radio amateur et des satellites de radio amateur tel que définis dans les numéros 1.56 et 1.57 peuvent utiliser les dispositions de la résolution 642.

———–

Toutes les sociétés membres de l'UIRA sont incitées à rencontrer leurs autorités en télécommunication pour discuter les points à l'ordre du jour de la CMR-15 et pour se gagner le support de leurs autorités en télécom en faveur des positions de l'UIRA.

[Via George Gorsline, VE3YV – responsable des affaires internationales]

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

Rédacteur du blogue de RAC/rédacteur des nouvelles en ligne/bulletins de nouvelles web de RAC

[Nouvelles-UIRA-R2 162] Rapport spécial de la CMR numéro trois – Le service radio amateur gagne une bande près de 500 kHz

[Nouvelles-UIRA-R2 162] Rapport spécial de la CMR numéro trois – Le service radio amateur gagne une bande près de 500 kHz

2012-02-15

[Note de l'éditeur: Sujet à approbation par Industrie Canada, l'opération dans cette bande n'est pas permise en ce moment. Radio Amateurs du Canada travaillera de concert avec Industrie Canada par l'entremise du Conseil Consultatif Canadien de la Radio (CCCR) pour mettre au point les divers détails sur l'utilisation radio amateur de cette bande au Canada.]

472-479 kHz.  Le service radio amateur mondial a une nouvelle bande de fréquences, 472 à 479 kHz. C'est une attribution secondaire. Il y a d'autres services dans cette portion du spectre auxquels les opérations radio amateur ne doivent pas causer d'interférence.

Le service de radionavigation aéronautique est un service primaire dans la bande 415-495 kHz dans les régions suivantes : Australie, Chine, les communautés françaises outre-mer de la région 3, Corée (Rép. de), Indes, Iran (République Islamique d'), Japon, Pakistan, Papouasie Nouvelle-Guinée et Sri Lanka.

Le service de radionavigation aéronautique est un service primaire dans la bande 435-495 kHz dans les régions suivantes : Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, la Fédération de Russie, Kazakhstan, Latvie, Ouzbékistan et Kirghizistan.

Les radioamateurs ont la permission d'utiliser la bande en autant que cela ne cause aucune interférence à ce service primaire ou au service maritime mobile opérant dans la bande 472-479 kHz. Il y a certains pays qui n'autoriseront pas les opérations radio amateur dans la bande 472-479 kHz. L'utilisation de la bande de fréquences en Algérie, Arabie Saoudite, Azerbaïdjan, Bahrain, Bélarus, Chine, Comores, Djibouti, Égypte, Émirats Arabes Unis, la Fédération de Russie, Iraq, Jordanie, Kazakhstan, Kuwait, Liban, Libye, Mauritanie, Oman, Ouzbékistan, Qatar, République Arabe de Syrie, Kirghizistan, Somalie, Soudan, Tunisie et Yémen est limitée aux services maritime mobile et radionavigation aéronautique. Le service radio amateur ne
doit pas être utilisé dans les pays ci-haut mentionnés dans cette bande de fréquences, et ceci doit être pris en considération par les pays autorisant une telle utilisation.

Les Règlements sur la Radio de l'UIT stipulent que les radioamateurs sont limités à 1 watt (p.i.r.e.) . Cependant, les administrations dont le territoire est situé au-delà de 800 km des frontières des pays suivants peuvent augmenter la puissance d'opération à 5 watts (p.i.r.e.) : Algérie, Arabie Saoudite, Azerbaïdjan, Bahrain, Bélarus, Chine, Comores, Djibouti, Égypte, Émirats Arabes Unis, la Fédération de Russie, Iran (République Islamique d'), Iraq, Jordanie, Kazakhstan, Kuwait, Liban, Libye, Maroc, Mauritanie, Oman, Ouzbékistan, Qatar, République Arabe de Syrie, Kirghizistan, Somalie, Soudan, Tunisie, Ukraine et Yémen.

Le changement prend effet avec l'adoption des Actes finaux de la Conférence. Évidemment, il sera déterminé par chaque administration autour du globe ce que seront les modes et les largeurs de bande qui seront utilisées dans cette partie du spectre et quand dans ce pays les radioamateurs auront accès au spectre.

D'autres activités à la CMR-12 seront rapportées à la fin de la CMR. La CMR se poursuit jusqu'au 17 février. Il y a une tentative en cours pour mettre un sujet radio amateur à l'ordre du jour pour la prochaine CMR qui se tiendra en 2015.

Rod Stafford W6ROD

Secrétaire, UIRA

VIA: Joaquín Solana, XE1R – Éditeur de nouvelles – UIRA R2

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

Rédacteur du blogue de RAC/rédacteur des nouvelles en ligne/bulletins de nouvelles web de RAC

[IARU-R2-News 162] Special WRC Report Number Three – The Amateur Radio Service Gains A Band Near 500 kHz

[IARU-R2-News 162] Special WRC Report Number Three – The Amateur Radio Service Gains A Band Near 500 kHz

2012-02-15

[Editors note: Subject to approval by Industry Canada, operation on this band is not permitted in Canada at this time. Radio Amateurs of Canada will be working with Industry Canada through the Radio Advisory Board of Canada (RABC) to work out the various details on amateur usage of this band in Canada.]

472-479 kHz.  The worldwide amateur radio service has a new frequency band, 472 to 479 kHz. It is a secondary allocation. There are other services in that portion of the spectrum that must not be interfered with by the amateur operation.

The aeronautical radionavigation service is a primary service in the band 415-495 kHz in the following areas: Australia, China, the French overseas communities of Region 3, Korea (Rep. of), India, Iran (Islamic Republic of), Japan, Pakistan, Papua New Guinea and Sri Lanka.

The aeronautical radionavigation service is a primary service in the band 435-495 kHz in the following areas: Armenia, Azerbaijan, Belarus, the Russian Federation, Kazakhstan, Latvia, Uzbekistan and Kyrgyzstan.

The amateurs are allowed to use the band so long as it does not cause interference to this primary service or the maritime mobile service operating in the 472-479 kHz band. There are some countries that will not allow amateur radio operation in the 472-479 kHz band. The use of the frequency band 472-479 kHz in Algeria, Saudi Arabia, Azerbaijan, Bahrain, Belarus, China, Comoros, Djibouti, Egypt, United Arab Emirates, the Russian Federation, Iraq, Jordan, Kazakhstan, Kuwait, Lebanon, Libya, Mauritania, Oman, Uzbekistan, Qatar, Syrian Arab Republic, Kyrgyzstan, Somalia, Sudan, Tunisia and Yemen is limited to the maritime mobile and aeronautical radionavigation services. The amateur service shall not be used in the above-mentioned countries in this frequency band, and this should be taken into account by the countries authorizing such use.

The ITU Radio Regulations provide that radio amateurs are limited to 1 watt (e.i.r.p.) however administrations whose territory is beyond 800 kilometers from the borders of the following countries may increase the operating power to 5 watts (e.i.r.p.): Algeria, Saudi Arabia, Azerbaijan, Bahrain, Belarus, China, Comoros, Djibouti, Egypt, United Arab Emirates, the Russian Federation, Iran (Islamic Republic of), Iraq, Jordan, Kazakhstan, Kuwait, Lebanon, Libya, Morocco, Mauritania, Oman, Uzbekistan, Qatar, Syrian Arab Republic, Kyrgyzstan, Somalia, Sudan, Tunisia, Ukraine and Yemen.

The change becomes effective with the adoption of the Final Acts of the Conference. Of course, it will be determined by each administration around the world as to what modes and bandwidths will be used in this portion of the spectrum and when hams in that country will have access to the spectrum.

More activities from the WRC-12 will be reported at the end of the WRC. The WRC continues until 17 February. There is an effort underway to place an amateur radio agenda item on the agenda for the next WRC which will take place in 2015.

=====================

Rod Stafford, W6ROD

IARU Secreta

VIA: Joaquín Solana, XE1R – News Editor – IARU R2

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

RAC Blog Editor/RAC E-News/Web News Bulletin Editor

RAC Bulletin 2012-010E – Good News from WRC12 – A New Band.

RAC Bulletin 2012-010E – Good News from WRC12 – A New Band.

2012-02-14

At its Plenary meeting held 14 February 2012 in Geneva the World Radiocommunication Conference approved a new secondary frequency allocation to the Amateur Radio Service at 472 to 479 kHz. Having passed First and Second Readings it is normally a formality that this change be included in the WRC-12 Final Acts when the Conference concludes February 17th. The Table of Frequency Allocations would then be amended accordingly.

The new band at 600 metres will represent the return of amateurs to the medium waves – an area of spectrum we have not had access to since the earliest days of radio regulation.

As a secondary user, amateur radio shares 472 – 479 kHz with the Maritime Mobile Service who are the primary user in all three ITU Regions and with the Aeronautical Radionavigation Service who are a Secondary user except as noted in the following.

The new allocation to the amateur service is accompanied by several footnotes including, i) a number of countries will identify their intent to elevate the status of their Aeronautical Radionavigation Service to Primary as a step in ensuring protection from secondary users, and ii) the power which radio amateurs may use in 472 to 479 kHz will be limited to 5 watts (e.i.r.p.) except for amateur stations within 800 km of the borders of a number of countries – principally Russia, many of the former Soviet bloc and the Arab states. For those affected amateurs the limit will be 1 watt.

It is, of course, up to individual administrations to authorize use of the band by their amateurs. In the case of Canada, it seems certain that such authorization will be forthcoming; however, the process which has to be followed may take some time.

Canadian radio amateurs have played a central role in arriving at this successful outcome. The documents submitted through the ITU in support of this allocation were largely authored by Canadian amateurs – as was the important work done in assessing the efficiency of the antennas radio amateurs would likely use. Canadian amateurs have been present at ITU meetings in Geneva since 2009 to advance the cause of this allocation. Our regulator, Industry Canada, has been outstanding in their support of our work and in ensuring today’s success. Finally, our colleagues in the IARU, ARRL, RSGB, and DARC have all played major roles.

Bryan Rawlins, VE3QN

Amateur Representative on the WRC12 Canadian Delegation

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

RAC Blog Editor/RAC E-News/Web News Bulletin Editor

Bulletin de RAC 2012-010F – Bulletin de RAC 2012-010F – Bonnes nouvelles de la CMR12 . Une nouvelle bande à 600 mètres.

Bulletin de RAC 2012-010F – Bulletin de RAC 2012-010F – Bonnes nouvelles de la CMR12 . Une nouvelle bande à 600 mètres.

2012-02-14

À sa réunion plénière tenue le 14 février 2012 à Genève, la conférence mondiale des radiocommunications a approuvé une nouvelle attribution secondaire de fréquences au service radio amateur de 472 à 479 kHz. Ayant passé les première et seconde lectures, ce n'est plus normalement qu'une formalité pour que ce changement soit inclus dans les Actes finaux de la CMR-12 quand la conférence se terminera le 17 février. Le tableau des attributions de fréquences serait alors modifié en conséquence.

La nouvelle bande à 600 mètres constitue un retour des radioamateurs aux ondes moyennes – une portion du spectre à laquelle nous n'avons pas eu accès depuis les touts premiers jours de la réglementation sur la radio.

En tant qu'utilisateur secondaire, la radio amateur partage 472 – 479 kHZ avec le service maritime mobile qui est l'utilisateur primaire dans les trois régions de l'UIT et avec le service de radionavigation aéronautique qui est un utilisateur secondaire, excepté tel que noté dans ce qui suit.

La nouvelle attribution au service radio amateur est accompagnée de plusieurs annotations incluant, 1) plusieurs pays vont justifier leur intention d'élever le statut de leur service de radionavigation aéronautique à primaire comme une mesure pour s'assurer d'une protection contre les utilisateurs secondaires, et 2) la puissance d'émission que les radioamateurs peuvent utiliser de 472 à 479 kHz sera limitée à 5 watts (p.i.r.e), excepté pour les stations à l'intérieur d'une distance de 800 km des frontières de plusieurs pays – principalement la Russie, plusieurs de l'ancien bloc soviétique et les états arabes. Pour les radioamateurs concernés la limite sera de 1 watt.

C'est évidemment aux administrations individuelles qu'il revient d'autoriser l'utilisation de la bande par leurs radioamateurs. Dans le cas du Canada, il semble certain qu'une telle autorisation est imminente; cependant le processus qui doit être suivi pourrait prendre un certain temps

Les radioamateurs canadiens ont joué un rôle primordial pour qu'on en soit arrivé à cet heureux résultat. Les documents soumis à l'UIT en appui de cette attribution sont majoritairement issus de radioamateurs canadiens – de même que l'important travail accompli pour évaluer l'efficacité des antennes que les radioamateurs utiliseraient vraisemblablement. Les radioamateurs canadiens ont été présents aux rencontres de l'UIT à Genève depuis 2009 pour faire avancer la cause de cette attribution. Notre régulateur, Industrie Canada, a été remarquable dans leur appui pour notre travail et pour assurer le succès d'aujourd'hui. Finalement, nos collègues de l'UIRA, ARRL, RSGB et DARC ont tous joué un rôle majeur.

Bryan Rawlins, VE3QN

Représentant radioamateur sur la délégation canadienne au CMR12

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

Rédacteur du blogue de RAC/rédacteur des nouvelles en ligne/bulletins de nouvelles web de RAC

Le sujet à l’agenda 1.23 passe l’étape du comité, se déplace à la plénière

Le sujet à l'agenda 1.23 passe l'étape du comité, se déplace à la plénière

2012-02-07

Dans l'après-midi de mardi le 7 février (heure de Genève), le comité 4 de la conférence mondiale sur les radiocommunications 2012 (CMR-12) a approuvé l'option 1 pour satisfaire au sujet à l'agenda 1.23, avec des amendements rédactionnels mineurs au texte reçu du groupe de travail 4C. L'option 1 demande une attribution secondaire mondiale pour la radio amateur à 472-479 kHz, avec une limite de puissance de 1 watt PIRE, avec une possibilité pour les administrations de permettre jusqu'à 5 watts PIRE pour des stations situées à plus de 800 km de certains pays qui veulent protéger leur service de radionavigation aéronautique (balises non-directionnelles) de toute possible interférence. L'option 2 était "AUC" (aucun changement dans les règlements actuels).

Pour s'en tenir aux règles de la conférence, les décisions du comité doivent être lues deux fois en session plénière; la décision n'est pas finale jusqu'après la seconde lecture en plénière. Selon le responsable exécutif en chef de l'ARRL David Sumner, K1ZZ, un bon nombre d'administrations — principalement dans l'ancienne Union Soviétique et les états arabes — ajouteront le nom de leur pays aux annotations jointes avant l'examen en plénière.

L'Iran a proposé que la distance de 800 km soit changée à 2000 km, et a fait inclure ceci dans une annotation, mais sans recevoir d'appui. Aussi bien le CEPT que le CITEL, en plus de la Hollande, se sont opposé à ce changement. Colin Thomas, G3PSM, est le porte-parole du CEPT, et le spécialiste des relations techniques de l'ARRL Jonathan Siverling, WB3ERA, est le porte-parole du CITEL.

Les annotations offrent l'opportunité à une administration (un pays) de se désengager d'une décision d'une CMR, créant une exception à la table des fréquences dans les règlements sur la Radio. Par exemple, un pays peut dire qu'il n'utilisera pas un certain service dans une portion du spectre qui a été désignée pour ce service par la CMR. Par conséquent, une annotation est créée dans les règlements sur la Radio pour cette portion du spectre, indiquant qu'un usage désigné n'est pas disponible dans ce pays, même s'il peut l'être dans d'autres parties du monde.

"Une autre question que nous avons suivie de près est l'introduction d'attributions pour des radars océanographiques HF, qui est le sujet 1.15 à l'agenda," dit Sumner. "Il est maintenant évident qu'il y aura un impact sur les attributions pour la radio amateur, incluant les canaux à 5 MHz que nous avons l'autorisation d'utiliser aux USA".

Le sujet 1.15 à l'agenda traite des radars océanographiques. "Une des bandes candidates pour l'introduction de radars océanographiques est 5.250-5.275 MHz," a expliqué le secrétaire de l'UIRA Rod Stafford, W6ROD. "Il y a plusieurs administrations qui ont donné accès aux radioamateurs à du spectre autour de 5 MHz. En fait, une des bandes citées par l'UIRA pour une attribution future de spectre est 5 MHz. Si du radar océanographique opère dans la bande 5.250-5.275 MHz, ceci pourrait affecter la possibilité pour les radioamateurs d'obtenir une attribution dans cette région du spectre".

Une des responsabilités de chaque CMR est de préparer l'agenda pour la conférence suivante; dès lors les délégués à la CMR-12 prépareront l'agenda pour la CMR-15. "Les propositions pour les sujets de la CMR-15 sont dans un état de fluctuation," a expliqué Sumner, "alors il n'y a rien de concret à rapporter. Le sujet à l'agenda pour une attribution radio amateur autour de 5300 kHz est toujours actif, mais une issue positive n'est en aucun cas certaine".

Via le site web de l'ARRL.

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

Rédacteur du blogue de RAC/rédacteur des nouvelles en ligne/bulletins de nouvelles web de RAC

Agenda Item 1.23 Passes Committee, Moves to Plenary.

Agenda Item 1.23 Passes Committee, Moves to Plenary.

2012-02-07

On the afternoon of Tuesday, February 7 (Geneva time), Committee 4 of the 2012 World Radiocommunication Conference (WRC-12) approved Option 1 to satisfy Agenda Item 1.23, with minor editorial amendments to the text received from Working Group 4C. Option 1 calls for a worldwide secondary allocation to the Amateur Service at 472-479 kHz, with a power limit of 1 W EIRP, with a provision for administrations to permit up to 5 W EIRP for stations located more than 800 km from certain countries that wish to protect their aeronautical radionavigation service (non-directional beacons) from any possible interference. Option 2 was NOC (no change to the current rules).

In keeping with the rules of the Conference, Committee decisions must be read twice in Plenary session; the decision of the Conference is not final until after second reading in Plenary. According to ARRL Chief Executive Officer David Sumner, K1ZZ, quite a few additional administrations — mainly in the former Soviet Union and Arab states — will be adding their country names to the Footnotes prior to consideration in Plenary.

Iran proposed that the 800 km distance be changed to 2000 km, and have this cited in a Footnote, but there was no support. Both CEPT and CITEL, along with the Netherlands, opposed this change. Colin Thomas, G3PSM, is the CEPT spokesman and ARRL Technical Relations Specialist Jonathan Siverling, WB3ERA, is the spokesman for CITEL.

Footnotes offer an administration (a country) to "opt out" of the decision of a WRC, creating an exception to the table of frequencies in the Radio Regulations. For example, a country may say that it will not use a certain service in a portion of the spectrum that has been designated for that service by the WRC. Therefore, a footnote is created in the Radio Regulations for that portion of the spectrum, indicating a designated use is not available in that country, even though it may be available in many other parts of the world.

"Another issue we have been following closely is the introduction of allocations for HF oceanographic radars, which is Agenda Item 1.15," Sumner said. "It is now clear that there will be no impact on amateur allocations, including the 5 MHz channels we are allowed to use in the US".

Agenda Item 1.15 deals with oceanographic radar. "One of the candidate bands for the placement of oceanographic radar is 5.250-5.275 MHz," explained IARU Secretary Rod Stafford, W6ROD. "There have been a number of administrations that have granted amateurs access to spectrum around 5 MHz. In fact,one of the bands listed by IARU as a spectrum requirement for a future allocation is 5 MHz. If oceanographic radar is operating in the 5.250-5.275 MHz band, that may impact the ability of the amateurs to obtain an allocation in that area".

One of the responsibilities of each WRC is to set the agenda for the next Conference; WRC-12 delegates will therefore set the agenda for WRC-15. "Proposals for agenda items for WRC-15 are still in a state of flux," Sumner explained, "so there is as yet nothing concrete to report. The agenda item for an amateur allocation around 5300 kHz is still alive, but a positive outcome is by no means certain".

VIA the ARRL Web site.

**—-**

Vernon Ikeda – VE2MBS/VE2QQ

Pointe-Claire, Québec

RAC Blog Editor/RAC E-News/Web News Bulletin Editor