Tsunami et la côte Pacifique des Amériques

VIA: Bulletin de nouvelles de la Région 2 de l’IARU
Sujet: Tsunami et la côte Pacifique des Amériques
Date: 18 mars 2011

Après le tsunami généré par le séisme au Japon le vendredi 11 mars
2011, plusieurs pays des Amériques ont commencé à émettre des
avertissements à leurs populations localisées près de la côte du
Pacifique.

Marco Loarca, TG9ANM, le ECAG du secteur D de l’IARU région 2 a
rapporté que, pendant la journée, le CRAG (Club de Radio Aficionados de Guatemala), a été en mesure de maintenir la communication via THF-UHF avec des opérateurs radio localisés près de la côte Pacifique du Guatemala.

Jorge Sierra, LU1AS, le ECAG du secteur G de l’IARU région 2 a rapporté que RECNA (Red Chilena Nor Austral), a surveillé la fréquence 7,070 et que, à partir de 17:00 heure locale, le réseau THF-UHF a été activé.

Daniel Lamoureux, VE2KA, a rapporté qu’il n’y a eu aucun dommage causé par le tsunami sur la côte ouest du Canada.

L’A.R.E.S (Services d’urgence radio amateur) de la côte de Californie
centre, comté de Santa Cruz, le 11 mars 2011, approximativement à 08:00 AM PST, a rapporté ce qui suit:

Les sirènes ont retenti et le retour 911 a donné l’alerte aux résidents des basses zones de plages du comté de Santa Cruz aujourd’hui à cause du danger potentiel du tsunami résultant du séisme de magnitude 8.9 au Japon.

Tôt vendredi matin l’équipe A.R.E.S. du comté de Santa Cruz a activé à
l’avance le Santa Cruz County Tsunami Resource Net en prévision de la
vague anticipée de 5 à 7 pieds. On s’attendait à ce qu’elle atteigne la côte de Santa Cruz autour de 8:00 AM.

Plus de 30 opérateurs radio de l’A.R.E.S. local composaient le
personnel et s’occupaient des agences desservies, incluant le Centre
des opérations d’urgence de Santa Cruz, les centres d’évacuation, la
Croix-Rouge, le véhicule #1 de la cantine du corps de 1′Armée du Salut, la Garde côtière auxiliaire du port du comté de Santa Cruz, et plusieurs services d’incendie locaux.

En plus des agences desservies, plusieurs radioamateurs ont procuré de
la surveillance éloignée de la côte et des facilités de communications
aux centres d’évacuation.

Tel que prévu, les vagues dévastatrices du tsunami sont entrées en
collision avec la côte et ont causé pour une somme estimée à 15
millions de dollars de dommages au port de Santa Cruz. Plus de 100
bateaux, incluant des navires de pêche, des bateaux de plaisance et des yachts, ont été soit endommagés soit coulés suite aux vagues.

Santa Cruz n’était pas la seule à subir des dommages importants à la
suite des puissantes vagues. La ville de Crescent, située
approximativement à 500 milles au nord de Santa Cruz, a subit aussi de
sérieux dommages, amenant le gouverneur Brown à déclarer ces régions
zones sinistrées. Une personne est décédée après avoir été balayée en
mer par les hautes vagues.

Acheminé par Doug Mercer VO1DTM – Vice-président Services extérieurs

(Traduction par Serge Langlois, VE2AWR)

0 Responses to “Tsunami et la côte Pacifique des Amériques”


Comments are currently closed.